Bonjour n° IP 23.20.13.165 venant de loin sur abonnement par NAVIG CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)
ICI Internet Collectuel ICI copie libre non marchande / Auteur Anonymisé C.NET C.PAS.NET COLLECTUEL NetPourTous Perso







Apocalypse node ou la revelation schizophénique

dimanche 18 août 2002, par EgoFree (Walk copID)


DANS LA MEME RUBRIQUE :
L'importance de la libre circulation de l'information

THEMES ABORDES :

|| anonymat citoyen ||
Ce qu'ils savent sur vous
Racisme en forum : Prison.

|| comportements des internautes ||
J'veux pas vous voir !
Relation humaine sur le web
LES SYMPTÔMES D'INTERNET (1).
Propriété des mots-images : Idées !
Monde de Merde : 300 internautes à la mer !
Exprime ta sonde point comme (3)
Opinion sur voix privée de public
Avec internet, les citoyens peuvent maîtriser leur parole de bout en bout
Webmonsters avec nous !
Derrière l'écran la vie en tags
Le web doit cristalliser des noeuds
Français et Internaute ?
Marketing armé : Scruter les forums
Intégrisme des fenêtres ouvertes

|| échange des idées ||
Annuaire des Webzines Interactifs
CopID : Copy ni de Right ni de Left pour des ID
Joueb, Weblog, Wiki, Mes définitions pas communautaires
On ne peut plus dire qu'on n'aime pas le père noël
ouvrez un joueb
Messages spatio-temporels
WebIndé & WebAmateurPerso
Internet changera les consciences
15 septembre 2000 : UZINE 2, OUVERTURE DU NOUVEAU SITE DU MINIREZO
uZine Attacs


Le pseudo sur le web rend schizo ? On se dédoublerait la personnalité en s'affublant d'un pseudo ? On y devient parano.... Ben moi je dis : N'importe quoi !

Parlez-vous et vous comportez-vous avec votre patron et vos collègues comme avec vos proches ? Vous décrit-on à l'identique en famille ou en bande d'amis ? Seriez-vous le ou la même en vous adressant à votre sexe ou à l'autre sexe ? (et les homos ?).

Je définis ici primairement la schizophrénie comme une démultiplication de la personnalité. Théoriquement ceux qu'on catalogue chez les malades ne percoivent pas leur changement de personnalité, Dr Jekill ne sait pas que Mr Hide existe. Or à mon sens la schizophrénie "douce" est partout comme indiqué ci-avant. On ne s'en rend pas compte, mais on trimballe une schizophrénie en permanence.

Votre sexe par exemple. Vous êtes femme, et vous dites "Moi mon mec, il bosse ou sinon dehors, et s'il reste à la maison c'est normal qu'il fasse le ménage la vaisselle etc."

Vous êtes femme, mais vous êtes avant tout un être humain. Votre idée transposée dans l'esprit humain d'un homme donne : "Moi ma gonzesse, elle bosse sinon dehors, et si elle reste à la maison c'est normal qu'elle fasse le ménage la vaisselle etc."

La première affirmation est du genre féministe, la deuxième est du genre macho. Le discours féministe ci-dessus pousse en réalité les femmes à soit travailler, soit faire la boniche.

Quel rapport avec le web ?

Sur le web sous pseudo, on a le sexe qu'on déclare, comme on veut. Il est extrêmement instructif de se mettre dans la peau de l'autre sexe pour un petit exercice d'empathie. Et mesurer ainsi dans ses tripes tout ce qui relève de nos conditionnement culturels à être un sexe avant d'être un être humain.

Le web, comme le minitel auparavant, permet de changer de peau et de mieux comprendre ce que ressentent les autres.

Vous êtes de ceux ou celles qui vous livrez à identité découverte sur le web. Vous publiez vos pensées intimes, ou "des" pensées intimes qui ne sont pas forcément vraies de vraies.

Vous acceptez ainsi qu'en 3 secondes votre patron, votre collègue, votre ennemi entre dans votre cerveau, même plusieurs années après avoir ouvert votre coeur sur des pages web.

On voit régulièrement des internautes se faire virer sous de faux prétextes pour en réalité avoir écrit des pensées personnelles qui n'ont pas du tout plues à leurs supérieurs.

Imaginez les conséquences d'une publication de vos opinions personnelles dans les boites aux lettres de vos entreprises passées présente et futures, de toute votre famille et de vos amis de 30 ans et de dans 30 ans...

L'anonymat est indispensable sur le web. Le pseudo est indispensable, et si vous défendez l'usage exclusif du vrai nom, vous n'avez rien compris à internet, et vous bloquez tout ce qu'il peut nous apporter. En particulier en termes de convergence des consciences individuelles et collectives.

 


Le problème du web et aussi sa singularité, c'est la phénoménale capacité de recherche qu'il donne à tout le monde, et sur tout le monde. Les recoupements sont faciles avec les moteurs. Les quelques informations personnelles qu'ont peut glisser au hasard d'une conversation avec un autre pseudo permettent de mieux en mieux de repérer l'identité de quelqu'un. Ceci d'autant plus si cet internaute anime des sites à la fois sous son identité et sous son pseudo. Ici l'ennemi c'est soi-même et ses expressions particulières ou ses tics de langage reconnaissables.

Avec quelques explications supplémentaires prochainement tu devrais comprendre pourquoi je suis si attaché à l'anonymat citoyen. Ceux qui crient à la parano ne savent pas de quoi ils parlent. J'ai plus d'une fois découvert l'identité de personnes qui croyaient avoir tout fait pour rester anonymes, et sans piratage(et j'y connais pourtant pas grand chose), juste avec des recoupements de tout ce qui est enregistré dans les moteurs.

Le problème n'est pas de publier sous son nom ou pas, il n'y a rien de vraiment terrible à écrire son vrai nom. Mais il faut éviter d'établir des passerelles entre un pseudo et un vrai nom.

Cet article traine dans le site interne depuis le mois de Mai, je le publie tel quel, et je l'améliorerai sans doute avec le temps. C'est ça aussi internet : Une sorte d'irresponsabilité ludique ! Santé :o)

Je publie car vient de sortir un texte plus sérieux (et moins marrant aussi) sur uZine3, c'est donc le moment de contribuer à l'actu : Appelez moi Georges - Réflexions d'été sur l'anonymat et notions connexes - par Tiresias - dimanche 18 août 2002




EgoFree (Walk copID)





Il y a 5 contribution(s) au forum.

> Apocalypse node ou la revelation schizophénique
(1/1) 20 août 2002, par Female Clown




> Apocalypse node ou la revelation schizophénique
20 août 2002, par Female Clown   [retour au début des forums]

Salut Walk ... à mon avis sur le web on est pas plus schizo qu'un acteur (théâtre, cinéma etc..) et on ne l'est pas moins d'ailleurs ... Mais il est certain qu'on a conscience d'un public et qu'on se sent quand même un peu en représentation ... Même si on est sincère ... C'est le dilemne auquel est confronté tout acteur de mêtier ... Mais là, en plus ou en moins, on ne nous voit pas tandis qu'on se livre réellement . On n' interprête pas le pseudo qu'on a pris ... ou peut-être un peu : on ment avec sincèrité , on joue sur les impressions qu'on veut convoyer au plus grand nombre, dans un désir de vérité mais il faut y mettre la forme je pense, comme en spectacle . Walk, c'est un débat sans fin ...

Female Clown

  • Noeud destructif
    21 août 2002, par
    Walk   [retour au début des forums]

    "qu'on veut convoyer au plus grand nombre"

    Merci, tu as fait intervenir un facteur d'importance : Quelle audience croit t'on avoir quand on écrit sur le web ?

    Su certains forums j'ai vraiment eu l'impression que les gens se croyaient entre-eux, sur d'autres au contraire qu'ils s'adressaient au monde entier. Tout celà est bien subjectif, et l'audience supposée conditionne certainement la tendance schizo et aussi parano qu'on aura à un moment donné.

    Le public change, on change. Belle analogie avec la comédie. On dit souvent qu'on est tous comédiens dans (de) sa propre vie. Moi je fais bien la différence avec un comédien professionnel, dont sa propre image pour lui-même est fonction du reflet renvoyé par son public, très brut de fonderie. Alors que dans la vie de chacun il y a relativement peu de reflet, beaucoup d'hypocrisie, beaucoup de diplomatie bienpensante ou bienveillante.

    Sur le web c'est selon, du feed-back plus que dans la vie (on se lâche, mais avec mesure et paranoïa), mais moins que sur scène.

    Mais on voit tout de même quelques "vedettes du web" qui se prennent au "jeu" un peu comme s'ils étaient en représentation. Pour ceux-là, s'il oeuvrent sous pseudo la chute sera dure quand le web révèlera leur identité à qui veut par un simple rapprochement, un noeud.

    (je sais plus où je vais, alors je reprendrai plus tard arf !)

    • > Noeud destructif
      22 août 2002, par
      Female Clown   [retour au début des forums]

      Oui oui ... L'autre différence avec une représentation (de sa propre création il est vrai ) est que les textes restent alors qu'un spectacle est éphémère ... Intéressante est la possibilité de se créer un personnage par ses écrits ... Grâce à la simultaneité de la chose ... Et au ton de dialogue . L'audience s'accumule dans le temps (les textes peuvent être lus pendant des mois) et pourtant on écrit comme s'ils n'allaient être lus qu'une fois et tout de suite . À la différence d'une autre sorte de littérature . C'est cette urgence qui donne l'énergie et la tonalité si particulière au Net .

      FC

      • time bandit
        2 septembre 2002, par
        Walk   [retour au début des forums]

        Ben vala un autre facteur fascinant sur le web : le temps.

        On pourrait dire l'age internautique aussi, sachant qu'on "nait" sous un pseudo quand on veut et pour la durée de vie qui nous convient. On se construit ou pas, on se dédouble ou pas.

        Le temps fait des contractions inattendues sur le web : Un forum sans réponse il y a six mois ou un an relance une discussion perdue sur une simple alerte email.

        Le site boomtchack vient de fermer (lassitude etc.), il se fait lui-même (davduf) son oraison funèbre, et à la fin il renvoit vers un site qu'il avait déjà fermé il y a un an. En fait les deux sites sont toujours en ligne, mais il ne les laisse plus interactifs. Donc ce sont devenus des livres finis en quelque sorte.

        La mort dont il est question ici est juste celle de l'interactivité et des ajoûts. Et pourtant davduf considère qu'il est mort (lui avec son site). Comme si sa "personnalité de web" avait vécu des périodes qui sont maintenant finies. Comme si il y avait eu création d'une personnalité supplémentaire liée à chaque projet sur le web.

        Mort et pourtant pas mort. Il peut reprendre l'un ou l'autre des deux sites quand il veut. Résurrection sur option :o)

        Ou un autre peut le faire... Réincarnation, arf !

        C'est notre perception, et pourtant dans sa vie 3D ses amis vivent ça juste comme des projets lancés puis délaissés.

        Sur xoops de libragora.org ou autre "CMS", si tu supprimes ton inscription tes textes restent et ton nom devient par exemple OVNI ou visiteur. Ton identité est morte et ta production mentale tombe dans une sorte de cerveau collectif. Et tes anciens interlocuteurs restent en place. Ils continuent à parler avec un mort, arf ! (ils ont parlé).

        Quelque part on est éternels ici. Alors que tout peut disparaitre d'une minute à l'autre. Etrange contraste.

ICI.ICI | PLAN DU SITE | REDAC  
WebZines Participatifs Pour tous ICI.ICI est hébergé gratuitement sur Free Les Unes des Zines Libres | WIKI | WI | THEME | INFO | CHARTE | CopID | MANIF | PETITION | LOGO | Accueil Messages et Popularites Tout le site par rubriques    Redaction et Admin (mot de passe)
Des Infos sur vous ? * RECHERCHE d'une adresse IP ou d'un Webmaster * [ Recopiez les textes CopID ] Au  vendredi 9 mars 2007 :  69 articles 22 brèves 88 messages